Deux méthode efficaces pour arrêter de fumer

Deux méthode efficaces pour arrêter de fumer

Deux méthode efficaces pour arrêter de fumer
4 (80%) 1 vote

Tous les fumeurs ont souhaité au moins une fois se libérer de la cigarette. Lorsqu’on décide de sauter le pas, il faut encore trouver la méthode qui nous aidera à y parvenir et elles sont nombreuses. Je vous propose de vous en lister deux qui sont  différentes mais qui peuvent se compléter : l’hypnose et le traitement médical classique.

L’hypnose

L’hypnose est une des méthodes les plus utilisées pour arrêter de tabac. Je vous ai écrit un billet ici il y a quelques temps  mais sans parler de la coupler en parallèle avec une approche médicale. Pour celles et ceux qui ne veulent pas tout lire, je vous résume les grandes lignes de l’hypnose ici.
Elle consiste à induire des éléments positifs à son inconscient qui nous fera nous sentir bien , même sans cigarette. Ce concept peut inquiéter car il repose sur notre esprit et un inconnu qui va agir dessus. La cigarette nous fait croire que nous ne pouvons pas nous passer de l’addiction au tabac. Or, il est beaucoup plus simple de vivre sans, mais ça, l’industrie du tabac ne va pas s’en vanter. Comme c’est expliqué en détail sur biendansmoncorps.fr, l’hypnothéapeute va donc pouvoir redonner pleinement confiance à la personne, en ses moyens et en ses capacités. Le  praticien va changer les codes de fonctionnement de l’esprit et libérer le fumeur en toute sérénité . En hypnose on ne se bat pas contre un ennemi, on cherche le positif, le bonheur, le bien être physique et psychique.

Comment se déroule une séance d’hypnose?

Le thérapeute va au préalable avoir un entretien afin de connaitre vos motivations : pour quelles raisons précises vous entreprenez une thérapie pour arrêter de fumer? Depuis combien de temps souhaitez vous stopper le tabac? Avez vous déjà fait des essais? Si oui, dans quelles conditions et quelles sont les raisons qui ont fait qu’il y a eut un échec? Il y aura donc un état des lieux de fait, vous pourrez raconter votre histoire avec la cigarette et le thérapeute apprendra à mieux vous connaitre pour mieux vous aider par la suite. Chaque détail aura son importance car il affinera les séances d’hypnose.

Dans un second temps, vous pourrez passer à la séance en elle même. Le praticien va tenter de savoir si vous êtes réceptif à l’hypnose avec un test : souvent celui des deux index que l’on ne peut plus décoller, cela signifie que vous êtes bien réceptif à l’hypnose et que votre esprit pourra accueillir au mieux les suggestions du thérapeute.

Bien souvent, on vous installe confortablement, allongé ou assis, comme vous préférez à partir du moment ou vous vous sentez bien. L’Hypnotiseur va commencer à vous parler, vous relaxer progressivement en vous permettant de relâcher et de détendre tous les muscles de votre corps. Vous serez ainsi dans de bonnes conditions de détente physique et nerveuse, vous abandonnerez durant la séance toutes les tensions qui pourraient nuire à celle-ci. En quelques instants vous vous retrouvez complètement détendu, calme, serein, en confiance. Vous êtes dans un état de conscience entre la veille et le sommeil : pas complètement éveillé et pas complètement endormi. Vous vous sentez maitre de vous et très relaxé. Votre conscience est toujours en éveille mais votre corps se repose.

Le praticien va alors continuez à vous parler, à vous faire prendre conscience que vous êtes tout a fait apte à vous débarrasser de cette addiction, sans douleur, sans manque quelconque. Chaque thérapeute à ses spécificités, chacun emploi son vocabulaire et ses visualisations mais la finalité de ce genre de séance vise à procurer un bien être sans tabac.

La fin de séance se déroule tout autant dans le calme et l’état de bien être dans lequel vous vous trouvez. L’hypnothérapeute vous fait revenir dans un état de pleine conscience et vous revenez à la réalité. En général, on ressort d’une séance très détendu, reposé.

Il n’y a pas de règles quant au nombre de séance nécessaires pour arrêter définitivement de fumer : certaines personnes n’ont besoin que d’une séance et d’autres de deux ou trois séances. Parfois on observe une rechute ou une forte envie de reprendre le tabac, il convient alors de refaire une séance rapidement pour stopper les mécanismes.

Les traitements médicaux

Selon les tabacologues, il existe des traitements efficaces pour lutter contre le tabagisme :

  • Les substituts nicotiniques : les gommes à mâcher, les patchs, les sprays, les comprimés à sucer ou encore des dispositifs à inhaler.
    Tous ces substituts sont nombreux, on en trouve en pharmacie et sur ordonnance. Ils peuvent suffire pour stopper la cigarette. La nicotine ainsi ingérée permet de pallier le manque physique tout en diminuant progressivement les doses jusqu’à arrêt.
  • Le zyban ou bupropion : utilisé à la base comme anti-dépresseur, des études révèlent que les patients qui le prenaient arrêtaient de fumer. Il est aujourd’hui prescrit pour l’arrêt du tabac. Pendant le début du traitement, le patient continue de fumer puis il décide lui-même d’une date à laquelle il va arrêter, généralement au bout de deux semaines de traitement.
    Le traitement est pris pendant sept semaines.
    Si le patient n’a pas réussi à arrêter complètement pendant ces sept semaines alors le traitement n’a pas été efficace sur lui. Comme tout traitement médical, certains effets indésirables peuvent survenir pendant la prise : bouche sèche, insomnie, troubles digestifs, sueurs, allergie…
  • Le Champix ou varenicline : Ce médicament à la faculté de se lier aux récepteurs nicotiniques ce qui empêche l’état de manque du fumeur. On diminue alors le plaisir lié à la cigarette et on a donc moins envie de fumer. Il y a également des effets secondaires lié au traitement comme des nausées, des maux de tête, des insomnies, des cauchemars…
    Ils sont présents surtout au début du traitement. Certains peuvent ressentir des états dépressifs, il faut alors consulter un médecin.

Conclusions

Il existe plusieurs façons de vouloir se débarrasser du tabac : des méthodes naturelles comme l’hypnose qui agira directement sur votre inconscient et vous permettra de prendre le dessus sur la nicotine ou alors des aides médicales qui agiront directement sur le physique.
Peu importe la méthode que vous choisirez, il faut aller vers celle qui vous ressemblent le plus, l’important étant d’arrêter définitivement le tabac. Si vous ne savez pas quelle méthode choisir, faites vous conseiller par des professionnels : votre pharmacien, votre généraliste, un tabacologue, un hypnotiseur. Vous aurez alors en main toutes les informations pour prendre la bonne décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *