Conseils pour diminuer sa consommation d’alcool
Blog nutrition santé » Santé et bien être » Conseils pour diminuer sa consommation d’alcool

Conseils pour diminuer sa consommation d’alcool

Comment trouvez vous cet article?

Je vous propose aujourd’hui des conseils simples et pratiques à mettre en œuvre pour vous libérer d’une consommation excessive d’alcool. En effet, une dépendance peut s’installer très facilement sans qu’on ne s’en rende compte sur l’instant. Les proches ou certains comportements peuvent nous faire remarquer qu’il serait bon pour notre santé de diminuer cette consommation et de reprendre une vie plus saine et équilibrée.

Les conseils qui vont vous aider :

Faire un bilan

Tout d’abord, il faut faire un état des lieux de la situation et connaitre précisément les quantités et les fréquences de votre consommation d’alcool.
Quels sont les moments ou vous buvez des boissons alcoolisées? Quelle sorte d’alcool? (alcool fort, vin, bière…) et le nombre de verre à chaque fois, enfin la fréquence : tous les jours, plusieurs fois par semaine…. Ainsi vous pourrez faire un bilan précis de la situation. Cela vous permettra -probablement- de retrouver la ligne car l’alcool contient beaucoup de calories.

Diminuer sa consommation

Il n’est pas conseillé d’arrêter brusquement une consommation excessive d’alcool : vous seriez en état de manque et cela pourrait être dangereux pour votre santé. Sans une aide médicale adaptée, il est fortement déconseillé de procéder ainsi. Si toute fois vous décidez que c’est la meilleure solution pour vous et que vous voulez supprimer complètement la consommation d’alcool du jour au lendemain, je vous conseille de vous faire accompagner par des services hospitaliers spécialisés ou encore des centres de soins qui passent pas une thérapie pour l’alcoolisme et toxicomanie :  de plus en plus de Français partent au Québec à cause du cout global assez faible, malgré l’aller/retour.

Si vous souhaitez restez chez vous, diminuer votre consommation progressivement. Supprimer la consommation d’un verre par jour, puis deux… Allez y à votre rythme et si vous sentez que cela devient trop compliqué, n’hésitez pas à vous faire aider par votre médecin traitant.

Éviter les contextes trop tentants

Certains lieux ou situations sont sources d’envies : sur son lieu de travail (pendant le déjeuner par exemple ou en pause), en famille, entres amis, lorsqu’on est seul…
Si vous remplacez ces activités par d’autres comme aller faire du sport, aller voir des amis, faire une balade dans un parc, ne pas rester seul chez soi, prendre un bon bouquin, etc… vous n’aurez alors plus le réflexe de prendre un verre et boire de l’alcool. Il faut casser ses habitudes pour en reprendre d’autres plus saines.

Lors d’un diner entres amis, essayez d’alterner les verres avec alcool et sans alcool ou prévoyez à l’avance le nombre de verre que vous allez boire et s’y tenir. Parfois, il est nécessaire de quitter la soirée lorsque la tentation est trop forte et qu’on sent que l’on va y céder.

Être accompagné par ses proches

Lorsque l’on entreprend de se libérer d’une addiction, il est préférable d’être entouré par des gens de confiance. Si vous pouvez parler à quelqu’un lors d’un moment de doute ou que les proches sont au courant de votre démarche, ils pourront vous aider en vous soutenant dans le quotidien.

Ne pas vous proposer d’alcool à table par exemple rend les choses plus simples.
Devoir se justifier de ne pas boire d’alcool est parfois très compliqué. Les gens ne comprendront pas forcément pourquoi vous ne buvez plus. Il vous faudra alors préparer un discours qui vous permettra de ne pas céder à la tentation.

Se trouver de nouvelles passions

Lorsqu’on est dépendant à une substance, notre vie tourne souvent autour de celle-ci. Nous ne nous en rendons même plus compte mais on réduit considérablement nos activités au profit de l’addiction.
Il est bon de redécouvrir ou de découvrir des activités qui pourraient nous plaire, nous passionner et ainsi nous faire penser à autre chose qu’à l’addiction.
Reprenez le sport, les voyages, un bon ciné. Prenez conscience des effets sur votre vie sociale, sur votre vie de couple et intéressez vous à nouveau à votre entourage. Prenez du temps avec vos amis et votre famille.

Déterminez un but

Quel est le but que vous souhaitez atteindre? Quel est la quantité d’alcool que vous pouvez consommer sans mettre en danger votre santé?
Une fois ce bilan effectué, petit à petit et à la date que vous souhaitez, vous diminuer votre consommation par pallier.

Conclusion

Les addictions, quelles quelles soient peuvent toucher n’importe qui et se font très rapidement. Il est important de se libérer d’une consommation excessive d’alcool car elle peut être nuisible à votre santé, à votre vie sociale, professionnelle…

N’hésitez pas à prendre conseils auprès de votre médecin ou dans des centres spécialisés pour vous aider à parvenir à vos objectifs en toute sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *