L’état psychologique après un décès

L’état psychologique après un décès

L’état psychologique après un décès
4 (80%) 1 vote

Nous sommes tous confrontés à des décès dans nos parcours de vie et il est parfois difficile de comprendre et de vivre un deuil. Le deuil représente ce que va ressentir le survivant face à la mort d’un proche. Il n’y a pas un deuil « type » car chaque personne ressent des émotions différentes mais on peut schématiser le deuil en 7 étapes différentes :

  • Le choc, le déni
  • La douleur, le sentiment de culpabilité
  • La colère, le sentiment d’injustice
  • La négociation: on essaie de trouver un responsable à ce qui arrive
  • La douleur, parfois même la dépression
  • La reconstruction
  • L’acceptation

Ces étapes se retrouvent lorsque nous sommes confrontés au deuil, à la mort d’un proche. Elles ont une intensité, une durée très variable selon chaque personne. Au niveau pratique, je vous conseille htps://remerciementdeces.fr pour gérer la partie cartes de condoléances directement en ligne.

Nos comportements alimentaires

On peut observer, en plus de toutes ces étapes, des comportements émotionnels divers et variés.
De manière très fréquente, notre comportement alimentaire est directement impacté lors d’un choc émotionnel comme un décès.
On constate souvent deux profils :

  • Il nous est impossible de nous alimenter : ca ne passe pas, la gorge est trop serrée, on ressent comme une « boule » qui obstrue la trachée. Nous ne ressentons plus alors la faim ou l’envie de manger. Nous ne pensons même plus à nous alimenter car notre esprit et notre émotionnel prend le dessus
  • Certaines personnes vont ressentir le besoin de manger fréquemment, de façon à avoir l’estomac rempli.
    Cette sensation donne l’impression de combler un vide, la perte de l’être cher. De plus, l’alimentation fait écho à un vécu, à notre enfance et donc à nos émotions. Il est parfois très rassurant de manger certains plats que nous concoctait notre maman ou notre grand mère par exemple. Certains aliments nous rappellent de bons souvenirs.

Les fleurs de Bach : remède adapté

Quel que soit notre comportement lors du deuil, c’est une étape toujours très délicate à vivre.
La tristesse ressentie, lorsqu’elle perdure trop longtemps, peut se transformer en dépression. Pour passer ce moment difficile sans mettre en danger notre santé physique et morale, nous pouvons nous faire aider en prenant des fleurs de Bach : je vous en parle dans ce billet car je suis aussi conseillère en Fleurs de Bach.
Elles agissent directement sur notre émotionnel en stimulant en nous des émotions positives pour lutter contre celles qui sont négatives et que nous ressentons par moment, comme lors d’un deuil.
Voici les fleurs de Bach qui peuvent nous aider à surmonter cette épreuve (bien-sur, une analyse plus approfondie doit être faite pour chaque personne et en rien ces fleurs ne remplaceront l’avis d’un médecin) :

  • Star of Bethléem : elle apporte du réconfort et console lors de grand chagrin d’un choc, d’une grande tristesse
  • Holly : elle nous permet d’être moins en colère, de s’apaiser face à un sentiment d’injustice
  • Aspen : lorsque nous ressentons des peurs sans en connaitre la raison, cette fleur nous apaise, nous sécurise
  • Clématis : cette fleur nous permet de rester connecter au présent, de ne plus fuir la réalité et de vivre le moment
  • Honeysuckle : lorsqu’on ressent une grande nostalgie du passé, elle nous permet de vivre dans le présent et à nous détacher du passé qui devient douloureux

Voici un mélange de fleurs de Bach qui  peut vous aider à passer cette épreuve qu’est le deuil.
Non sans ressentir des émotions mais en faisant intervenir tout ce qu’il y a de meilleur en nous afin de ne pas nous laisser submerger par la douleur de cette page qui se tourne.

Plus d’informations sur infirmiers.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *