Médecines douces et bien-être : ce que les mutuelles prennent en charge
Blog nutrition santé » Santé et bien être » Médecines douces et bien-être : ce que les mutuelles prennent en charge

Médecines douces et bien-être : ce que les mutuelles prennent en charge

Aujourd’hui, nous constatons que de plus en plus de personnes ont compris que leur santé et leur bien-être ne dépendaient pas uniquement de la médecine traditionnelle, mais de notre cadre de vie plus généralement. Malheureusement, l’assurance maladie ne prend pas en charge les frais les soins ou les actes de médecine alternative. Elle ne prend pas non plus en charge des soins qui nous permettraient d’améliorer notre hygiène ou notre confort de vie. 

La prise de conscience des mutuelles

Les complémentaires de santé ont compris les enjeux commerciaux de proposer une offre de mutuelle qui rembourse des soins non pris en charge par l’assurance maladie. Elles sont un peu plus onéreuses que les offres classiques, mais elles permettent d’accéder à un niveau de confort et de bien-être tout en limitant l’impact financier que ces soins pourraient avoir sur notre budget. D’ailleurs, les compagnies d’assurance proposent même ce type de prise en charge dans les contrats de mutuelle pour les entreprises, au-delà du panier minimum de soins, sous la forme d’option facultative. Sur lecomparateurassurance.com, on peut entrer ce critère santé pour affiner le filtre de recherche du comparateur en ligne et obtenir des devis personnalisés.

Les consultations de médecine douce

La médecine alternative attire de plus en plus les personnes qui souhaitent se soigner autrement. L’avantage des médecines douces, c’est qu’elles voient le corps humain comme un tout dans son aspect physique et psychique. Elles ne visent pas seulement à traiter les maux, mais à résoudre le problème dans son ensemble en s’attaquant aux causes. C’est le cas par exemple de la sophrologie, de l’acupuncture ou encore de l’ostéopathie. Les mutuelles remboursent ce type de consultation au forfait c’est-à-dire qu’elles vont proposer de rembourser sur facture entre 2 et 5 séances en moyenne. 

Le sevrage tabagique

L’État a lancé une vaste campagne de lutte contre le tabac. Plusieurs mesures ont été prises comme l’augmentation progressive du prix des cigarettes, l’adoption du paquet neutre avec des images dissuasives, l’instauration d’un mois sans tabac, l’interdiction de fumer dans des lieux publics. Néanmoins, arrêter de fumer est très difficile, surtout pour les gros fumeurs. Pour réussir à arrêter de fumer, il existe des moyens que l’on appelle les substituts nicotiniques. Certains s’achètent en pharmacie et peuvent parfois coûter très cher. Certaines complémentaires de santé prennent en charge partiellement ou totalement le traitement pour le sevrage tabagique.

Les soins et les médicaments de confort

Certains problèmes de santé peuvent nécessiter des traitements de conforts. Destinés à améliorer la qualité de vie des patients, ils sont considérés comme des médicaments de confort et ne sont pas ou peu remboursés par la sécurité sociale. Dans ce cas, la mutuelle peut prendre le relais et proposer un remboursement total ou partiel des soins de confort. Par exemple, dans le cas de certaines maladies graves et affections de longue durée, on peut avoir besoin de séances de relaxation quand on a la maladie de parkinson ou quand on est atteint d’un cancer. Dans ce cas, l’offre indiquera un nombre de séances ou un forfait annuel. Un autre exemple peut être évoqué concernant les perruques de haute qualité utilisée par les personnes atteintes d’alopécie. Les mutuelles proposeront alors un système de remboursement à 150, 200 ou 300 de la base de remboursement de la sécurité sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *