Comment fonctionne notre système auditif ?

Comment fonctionne notre système auditif ?

Comment fonctionne notre système auditif ?
4 (80%) 1 vote

Avec sa forme si caractéristique, l’oreille n’est pas que la porte d’entrée d’un système complexe, mais essentiel : le système auditif. Cet organe si précieux est le gardien du sens de l’ouïe et se découpe en trois parties (l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne). Coup d’oeil sur le fonctionnement de ce système !

L’écoute en stéréo

enfant avec un casque audioLorsque l’on entend un bruit, ce son arrive dans notre canal auditif, il fait alors vibrer le tympan. Ce dernier va alors stimuler des cellules qui vont transformer le message en impulsions électriques et ainsi restituer l’information au cerveau qui sera à même de la comprendre. Ce processus qui ne nécessite qu’un temps extrêmement court entre le moment où le son est émis et celui où le cerveau l’interprète résulte d’un système complexe qui nécessite que l’on en prenne soin. C’est ainsi que lorsque le mécanisme s’abîme, on pourra alors avoir recours à un appareil auditif qui, en fonction du trouble, permettra de conserver sa capacité d’audition, ce sens si primordial pour l’être humain. C’est d’ailleurs l’étude et la compréhension du système auditif qui a permis de concevoir des appareils ayant la capacité de résoudre les problèmes d’audition, et contrairement à ce que l’on pourrait croire, les plus jeunes aussi sont parfois touchés. Ainsi, pour protéger son oreille, il est toujours bon d’en comprendre le fonctionnement.

Le système auditif permet d’avoir une écoute dite « en stéréo », un fonctionnement qui permet non seulement de localiser la provenance d’un son, mais également de juger de la distance de sa source. La stéréoacousie ne fonctionne que lorsque les deux oreilles entendent correctement et permet ainsi une meilleure localisation dans l’espace.

Un système auditif sur trois zones

Pour rappel, le système auditif est composé de trois zones utilisées consécutivement lors de la perception d’un son :

L’oreille externe

L’oreille externe représente toute la partie que l’on peut atteindre avec un coton-tige : le lobe, le pavillon et la conque qui sont les parties les plus externes, puis le conduit auditif qui se termine avec le tympan. Le cérumen (la cire d’oreille) qui se forme régulièrement sert d’ailleurs à protéger cet accès vers le tympan. Le principal rôle de l’oreille externe est donc de collecter les sons afin de les amplifier dans le conduit auditif puis de les envoyer vers le tympan.

L’oreille moyenne

Une fois que le son atteint le tympan, ce dernier vibre et transmet l’information à l’oreille moyenne par le biais d’osselets (le marteau, l’enclume et l’étrier). Cette partie du système auditif permet également un nouveau filtrage du son pour protéger l’oreille interne des sources sonores trop importantes.

L’oreille interne

L’oreille interne a pour but de transformer le signal vibratoire en signal nerveux afin de le transmettre au cerveau grâce au nerf auditif. Le son va se stocker dans ce que l’on appelle la cochlée, un organe qui regroupe des cellules permettant cette transformation de signal (c’est d’ailleurs la dégradation de ces cellules qui est souvent à l’origine d’une perte d’audition).

Le signal arrive au cerveau et ce dernier est alors en mesure de l’interpréter.

Le système auditif repose donc sur une mécanique précise et complexe et nécessite que l’on en prenne soin dès le plus jeune âge. Pour sensibiliser les Français à la prise en charge de leur audition, il existe une journée nationale de l’audition. Le site officiel de cette journée donne ainsi la date et les actions menées lors de l’événement, mais aussi de précieux conseils visant à agir en prévention pour prendre soin de son audition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *