Quels aliments manger en cas de diabète gestationnel ?
Blog nutrition santé » Dietetique » Quels aliments manger en cas de diabète gestationnel ?

Quels aliments manger en cas de diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel, ou diabète de grossesse, est une pathologie bien connue des gynécologues. Ce type de diabète, qui touche des femmes enceintes qui ne présentaient pas de diabète avant leur grossesse, est systématiquement dépisté au cours des consultations de suivi de la grossesse. En effet, le diabète gestationnel peut entraîner des complications pour la mère enceinte, et surtout des risques pour le bébé – macrosomie, hypoglycémie, détresse respiratoire, risque accru de développer un diabète de type 2 dans sa vie. C’est pour cela qu’une fois qu’un diabète gestationnel a été diagnostiqué chez une femme enceinte, il faut le traiter ; et cela passe par notamment par une adaptation de l’alimentation. On vous en dit plus sur le régime alimentaire à suivre en cas de diabète de grossesse !

Que manger en cas de diabète gestationnel
Que manger en cas de diabète gestationnel?

 C’est quoi le diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel est une forme de diabète à bien distinguer du diabète de type 1 ou de type 2 : en effet, il touche uniquement des femmes enceintes, qui ne présentaient pas de diabète avant la grossesse, et il disparaît de lui-même après la grossesse. Il porte donc bien son nom de « diabète de grossesse ».

On aimerait être tranquille et pouvoir annoncer une bonne nouvelle, se réjouir de l’arrivée d’un bébé, sans penser à ces pathologies liées à la grossesse. Sachez cependant que cette forme de diabète touche quand même environ 8% des femmes enceintes, et que certains facteurs augmentent le risque d’en souffrir pendant sa grossesse : avoir plus de 35 ans, avoir déjà eu un diabète gestationnel pendant une grossesse antérieure, avoir des cas de diabète de type 2 dans sa famille proche (parents, frères et sœurs), mais aussi être en surpoids (avant d’être enceinte).

Le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance au sucre avec augmentation de la glycémie (le taux de sucre dans le sang). En simplifiant, le mécanisme du diabète est le suivant : pour fonctionner, le corps humain a besoin d’énergie (c’est pour cela que nous mangeons), mais les aliments ont besoin d’être transformés (métabolisés) pour pouvoir devenir de l’énergie utilisable par les cellules de l’organisme. Les aliments sont ainsi transformés, dans le corps, en molécules de glucose (de sucre) notamment, qui permettent de fournir de l’énergie.

L’insuline, une hormone produite par le pancréas, permet de faire passer ces molécules de glucose, qui circulent dans le sang, à l’intérieur des cellules, pour leur fournir de l’énergie. En cas de diabète, il y a un dysfonctionnement au niveau de l’insuline ; le glucose ne peut pas bien entrer dans les cellules, il reste donc « bloqué » en dehors des cellules, dans la circulation sanguine.

Le problème, c’est que le glucose qui est en excès dans le sang de la mère (on parle d’hyperglycémie) va passer dans le placenta et arriver jusqu’au fœtus (l’enfant à naître). Le bébé risque alors de présenter une macrosomie (un poids de naissance très élevé, puisque le bébé à naître a stocké cet excédent de sucres), mais aussi une détresse respiratoire, une hypoglycémie (le bébé va produire trop d’insuline en réaction à son exposition à l’hyperglycémie de la mère) ou encore un risque d’avoir un diabète de type 2 plus tard.

Pour éviter toutes ces complications, dès qu’un diabète gestationnel est repéré par un médecin lors des rendez-vous de suivi de grossesse (par une recherche de sucre dans les urines), il est traité. Et cela passe par l’alimentation !

Quels aliments faut-il manger en cas diabète gestationnel ?

Les aliments conseillers lors de diabète gestationnel
Les aliments conseillers lors de diabète gestationnel

Pour toute femme enceinte, il y a des aliments déconseillés durant la grossesse. Mais quand une femme souffre de diabète gestationnel, une partie de la prise en charge de cette pathologie se passe dans l’assiette : il est indispensable de surveiller ce qui se passe au niveau diététique chez la future Maman pour éviter tous les désagréments côté bébé. Il est ainsi fréquent et conseillé qu’un ou une nutritionniste soit intégrée à l’équipe médicale : cela permet de définir avec la femme enceinte des menus adaptés à son diabète de grossesse (l’hyperglycémie pouvant être plus ou moins élevée) et de minimiser le risque de complications pour l’enfant à naître.

Le régime alimentaire d’une femme qui présente un diabète de grossesse tient en une phrase : surveiller sa consommation de glucides. Ainsi, les aliments à privilégier sont :

  • Des aliments pauvres en glucides mais riches en protéines : les œufs, la viande blanche (poulet, dinde), les poissons comme le saumon, le thon ou la sardine. Il faut aussi des produits laitiers : du lait ou des yaourts nature.

  • Des aliments qui ont un faible indice glycémique (et qui ne vont donc pas causer un pic de sucre dans le sang, néfaste pour le bébé) : haricots rouges, pois chiche, fèves, lentilles, boulgour, avoine, quinoa, soja, fruits secs.

  • Des aliments riches en fibres : pomme, poire, pruneaux, orange, kiwi et tomate pour les fruits, haricots, carottes, concombre, courgettes pour les légumes.

Et les aliments à éviter à tout prix ?

Les aliments à éviter lors de diabète gestationnel
Les aliments à éviter lors de diabète gestationnel

On l’a dit, le problème du diabète gestationnel, c’est l’hyperglycémie (avoir trop de glucides dans le sang) : il faut donc fuir tous les aliments à fort indice glycémique, ceux qui font rapidement monter le taux de sucre dans le sang. Pas de grande surprise, il faut éviter au maximum dans son alimentation :

  • Les sodas, les boissons sucrées et les jus de fruits industriels (sauf s’ils sont 100% pur jus).

  • Les bonbons, les sucreries, les gâteaux industriels.

  • Le sucre (on évite de sucrer son thé ou son yaourt par exemple).

  • Les pâtes à tartiner, miel, confiture, les viennoiseries, les céréales petit-déjeuner.

  • Mais surtout tous les plats tout préparés et les produits très transformés (comme les sauces industrielles). Pensez plutôt à vous cuisiner vos repas à partir de légumes frais par exemple.

En plus de ce régime alimentaire – qui n’a absolument pas pour but de vous faire perdre du poids, évidemment, mais bien de limiter l’excès de sucre dans le sang – les femmes touchées par un diabète gestationnel doivent pratiquer une activité physique régulière. Sachez aussi que les féculents classiques (pâtes, riz) ne sont pas à bannir de l’alimentation : comme ces aliments ont un indice glycémique moyen, les femmes peuvent en consommer, mais en quantité contrôlée sur les conseils d’un professionnel.

Sachez enfin que dans la prise en charge du diabète de grossesse, le régime alimentaire a une place importante, mais certaines femmes devront aussi avoir recours à l’insulinothérapie : il faudra évidemment suivre les prescriptions de son médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.