Nutrition : comment éviter les craquages ?
Blog nutrition santé » Dietetique » Nutrition : comment éviter les craquages ?

Nutrition : comment éviter les craquages ?

Lorsque l’on est déprimé ou que l’on vit certaines situations traumatiques, on peut facilement craquer et se tourner vers des aliments gras ou sucrés. Cette attitude débonnaire peut créer un déséquilibre alimentaire profond sur le long terme, ce qui est très dangereux. Alors, comment éviter les craquages ?

Faites appel à une diététicienne nutritionniste pour en finir avec les craquages

On peut contrôler les craquages en changeant de comportement alimentaire. Il est cependant difficile d’y arriver seul. D’où l’importance de faire appel à une diététicienne pour un suivi nutritionnel au quotidien. Spécialiste de la rééducation nutritionnelle, ce professionnel saura vous établir un programme alimentaire sain pour éviter les craquages. Le corps n’aime pas les changements brutaux, et les diététiciens le comprennent mieux que personne. Ils savent également qu’il n’y a rien de plus déprimant que d’arrêter de manger ses friandises préférées.

Pour cette raison, la diététicienne vous proposera toujours un régime alimentaire enrichi d’aliments savoureux riches en fibres et en protéines. C’est le cas par exemple des fruits de mer, du poisson, des œufs, de la viande ou des laitages. Consommés avec des légumes, ces aliments vous coupent rapidement la faim. D’un autre côté, la diététicienne nutritionniste peut vous apporter un accompagnement psychologique pour vous motiver à suivre son programme alimentaire.

nutrition craquage

Consultez un psychologue pour éviter les craquages

Parfois, le craquage compulsif peut cacher un problème psychologique. On peut manger pour avoir du réconfort, un apaisement ou pour combler un manque affectif. Ce problème est notamment fréquent chez les personnes célibataires. Elles ont tellement peur de se retrouver seules qu’elles finissent par se réfugier dans la nourriture. De plus, les craquages sont également dans certains cas liés à la perte d’un être cher, des moqueries ou des humiliations sur le lieu de travail. Tous ces problèmes peuvent être traités par un psychologue compétent. À travers différentes séances de thérapies, il vous donnera les bons conseils pour sortir de ce cercle vicieux. Certains psychologues ont recours à l’hypnose pour traiter tous les symptômes de cette maladie.

Buvez régulièrement un verre d’eau

L’organisme envoie en quelque sorte un signal au cerveau lorsque l’on a faim. C’est à peu près le même signal qui lui est envoyé en cas de soif. Pour cette raison, on peut calmer une envie de craquage avec un simple verre d’eau. Elle agit comme un coupe-faim et provoque une accélération de votre métabolisme. Ce qui offre à votre corps suffisamment d’énergie pour fonctionner. L’eau permet également à votre organisme d’éliminer toutes les toxines accumulées au cours de la journée et donc d’optimiser votre surface énergétique. Il est conseillé de boire 1 ou 2 verres d’eau environ 20 ou 30 minutes avant un repas.

Mâchez du chewing-gum pour éviter les craquages

Beaucoup craignent que leur mâchoire se déforme à force de mâcher constamment du chewing-gum, ce qui est tout à fait légitime. Toutefois, il n’est pas question ici d’en faire une habitude constante. Mâchez du chewing-gum entre les repas 6 ou 7 fois par semaine suffit largement pour éviter progressivement les craquages. Pourquoi ? Le cerveau est tellement concentré sur les mouvements de mâchoire et le goût qu’il ne vous réclame plus à manger. Pour ceux qui souffrent d’obésité à cause des craquages, cette méthode va vous permettre de perdre facilement des kilos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *