Recette de Basboussa

Recette de Basboussa

Recette de Basboussa
3.5 (70%) 2 votes

Le Basboussa ou le Besboussa est un dessert typique d’Algérie qui est surtout consommé lors du ramadan. Il est fait à partie de semoule et de sirop.
Particulièrement léger, moelleux et frais ; c’est un bon thé à la menthe qui le sublimera. La recette peut se décliner de différentes manières selon sa région de fabrication mais aussi du goût de la personne qui le cuisine. Celle qu’on a ici n’est autre qu’une base qui vous permettra par la suite d’étendre vos connaissances.

Basboussa : un dessert facile et un moment de voyage

Comme ingrédients pour faire le Basboussa de base, nous avons :

  • 20 cl de lait
  • 250 g de semoule de taille moyenne
  • 125 g de sucre
  • 4 œufs entier
  • 10 cl d’huile
  • 1 paquet et demi de levure boulangère
  • Zeste de citron. La quantité dépendra du gout de chacun mais le dosage qu’on a utilisé ainsi est de deux citrons.
  • 75 g de noix de coco fraichement moulu (vous pouvez également utiliser le blender pour obtenir le même résultat)
  • 1 càc d’extrait de vanille

Ensuite, il faut cuisiner le sirop et pour cela on a besoin de 250 g de sucre roux, d’1 petit paquet de sucre vanillé, de 40 cl d’eau tiède et de 5 càs d’eau de fleur d’oranger. Le fleur d’oranger permet d’obtenir de la fraicheur.

La première étape de la préparation consiste en fait à mélanger tous les ingrédients. Vous pouvez ainsi utiliser vos mains ou un batteur electrique. Pour que la pâte ne colle pas, il faut huiler ou beurrer généreusement le moule. La pâte doit cuire pendant 25 à 30 minutes dans un four qui a été préalablement chauffé à 180 °.

La cuisson du sirop se fera pendant 10 mn à feux doux. Attention ! Veiller à ce que la quantité ne soit pas trop réduite. Il faut arroser le gâteau dès sa sortie du four et le laisser refroidir complètement avant de le démouler. Vous risquez de l’abimer si le démoulage se fait trop tôt.

Le basboussa et ses particularités

Le basboussa est un bon gâteau oriental mais également populaire. Il existe plusieurs versions mais la base est faite de semoule et de sirop. Le basboussa peut être également garnie de fruits secs, de poudre d’amande, de noisettes.

En Egypte, on la préfère moelleuse et bien garnie d’amande. Par contre au Liban, il y mette de la poudre pistache  écrasées, de la noix de coco et un peu de peau d’oranges confites. La cuisine orientale, comme on la connait, aime parfumer ses plats. Ainsi, elle utilise des arômes tels que le clou de girofle, la cannelle ou la fleur d’oranger.

Quelques déclinaisons de ce dessert à la semoule

Le Basboussa se décline en différents fruits secs selon le pays malgré qu’il soit d’origine Algérienne et fortement connu en Turquie. La recette couramment préparée  au Liban est garnie essentiellement de pistaches. Très riches et très croquantes, on peut le déguster avec des thés mais aussi du lait ou du café.

On connait également le basboussa au yaourt pour le Liban. Très moelleux et gouteux, on peut toujours le parfumer aux fleurs d’oranger. Le Basboussa ou besboussa à la noix de coco est célèbre en Egypte. Il s’agit en fait de le garnir de noix de coco râpé ou en poudre.  Dans cette partie de l’Afrique, on l’appelle Basbosa.

Le basboussa Turc s’appelle Revani. Pour savoir si le gâteau est enfin cuit, il faut qu’il prenne une couleur dorée et que la lame d’un couteau en ressort sèche. Ce dessert se déguste principalement froide c’est pour cette raison qu’on la laisse refroidir. Le dilemme est de s’empêcher d’y gouter jusqu’à ce que celle-ci soit complètement froide.

Source de la photo : blogspot.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *